Make your own free website on Tripod.com

Oswald Pohl

text

Né le 30 juin 1892 à Duisburg-Ruhrort, il est le fils du serrurier Hermann Otto Emil Pohl et de Auguste Pohl (née Seifert), il était le cinquième d’une famille de huit enfants. Après avoir fini l’école en 1912, il s’engage dans la marine. Pendant la première guerre mondiale, il est envoyé dans la mer baltique et sur la côte des Flandres. Pohl va aussi à une école de la marine, et devient trésorier le premier avril 1918. Il passe alors le plus clair de son temps à Kiel et se marie le 30 octobre de la même année.

A la fin de la guerre, Pohl va à l’école du commerce et commence aussi à étudier le droit à l’université de Kiel. Il va cependant laisser tomber l’université et devient trésorier de la brigade Löwenfeld des corps francs. Son travaille l’amènera à Berlin, la Haute Silésie et dans le bassin de la Ruhr. En 1920, il joint la nouvelle marine de la république de Weimar (Reichmarine). Pohl fut transféré à Swinemünde (Pologne) en 1924. En 1925 Pohl joint la SA, puis le parti national-socialiste et reçoit le numéro 30842 le 22 février 1926. Il rencontre Heinrich Himmler en 1933 et devient son protégé. Il est nommé chef du département administratif pour celui-ci et obtient le grade de SS-Standartenführer en février 1934 . [1]

Le premier juin 1935 il est nommé trésorier du Reich et chef de l’administration de la SS et met alors sur pieds l’organisme qui veillera à l’administration des camps de concentration.

Pohl rompt avec l’église en 1935 et devient quatre ans plus tard chef du Office Centrale l’Administration et l’Economie, qui fait partie de la SS, et de l’Office Centrale de la Construction, qui fait partie du ministères de l’intérieur. Le 1 février 1942, ces deux organismes sont regroupés sous le nom de "SS-Wirtschafts-Verwaltungshauptamt", ou WVHA (Office Central de l’Administration et de l’Economie SS), que dirigera Pohl. Cet organisme aura pour tâche l’organisation des camps de concentration (logement, nourriture, soins médicaux, etc..). Pohl fut promu SS-Obergruppenführer et général de la Waffen-SS le 20 avril 1942. Le 12 décembre de la même année, il marie Eleonore von Brüning après avoir divorcé de sa première femme.

En 1944, on retira des mains de Pohl l’administration des camps de concentration pour confier celle-ci au ministère de l’armement. Pohl resta en charge de l’administration de la Waffen-SS jusqu’à la fin de la guerre. Après la défaite allemande, Pohl se cacha en Bavière, puis près de Bremem. Il fut capturé par les troupes britanniques le 27 mai 1946. Avec 17 autres personnes il fut jugé par un tribunal militaire du 8 avril au 22 septembre 1947 où il était accusé de crimes contre l’humanité, de crimes de guerre et d’avoir été membre d’une organisation criminelle . [2] Pohl signa des affidavits qui l’incriminaient mais se rétracta par la suite en déclarant que ceux-ci avaient été signés sous la coercition. [3] Il fut et condamné à mort le 3 novembre 1947. La sentence ne fut cependant exécutée que quelques années plus tard.

En 1950 il publia un livre, Credo. Mein Weg zu Gott, après sa reconversion au catholicisme. Il y eut plusieurs pétitions de la part des membres du Bundestag pour demander sa clémence mais après une longue procédure de révision la peine fut confirmée. Pohl fut pendu à la prison de Landsberg le 7 juin 1951 en clamant son innocence jusqu’à la fin.

[1] http://www.dhm.de/lemo/html/biografien/PohlOswald/
[2] http://www.ushmm.org/wlc/article.php?lang=en&ModuleId=10007075
[3] http://www.samizdatsfr.com/nuremberg.html